Les artistes en résidence


L'accueil d'artistes

Trois salles de répétition à l'Espace Carpeaux : le studio de danse (250m2), la salle du Quatuor et le Cabaret.
Nombreux sont les artistes qui occupent nos espaces selon des conventions ou des contrats signés, et en fonction des disponibilités des locaux. Il peut s'agir de la préparation d'une tournée, d'une salle parisienne, d'une création. Il peut s'agir aussi d'une co-réalisation avec l'Espace Carpeaux dans le cadre d'un accord de production, ou d'une avant première dans la salle Saint-Saëns.
Petit historique...
Ils ont imaginé, créé ou répété leur spectacle dans la salle du Quatuor !

Le Quatuor : Il pleut des cordes 1995 , Arrête de pleurer Pénélope 2001, Duel 2002, Carla Bruni 2003, Les Wriggles 2004, Jean-Louis Aubert 2006, Fame 2008, Le cid Thomas le Douarec 2009, Sophie Forte 2008, Vincent Roca 2009, Jean-Paul Tribout Nekrassov 2009, Bonnie and Clyde Antoine Le Landais 2009, Merlin Ned Grujic 2009, Candide Rafael Bianciotti 2010, Bruno Solo L'ouest solitaire 2012 et bien d'autres encore.

 

Ils sont en résidence cette saison :

Las Locas

Compagnie Glissandi
Création à l'Espace Carpeaux : 2013
Représentation le 8 octobre 2013 à l'Espace Carpeaux

La création du cabaret burlesque Las Locas est née d'une envie irrépressible et viscérale de fédérer par le rire, de réveiller des émotions enfouies en chacun de nous.
Ce spectacle tente d'échapper aux mots, aux images toutes faites, en rendant hommage à la fantaisie, la poésie, une évasion entre nostalgie et espoir de reconstruire ensemble un monde plus léger.
Las locas est délibérément muet : si les deux personnages Margui et Pepa ne profèrent aucun mot, c'est afin de mieux faire parler l'imaginaire, les souvenirs, les sensations du public... Et faire parler les corps dans un ballet comique, celui des deux sœurs qui, dans un rythme soutenu nous emmènent dans un univers absurde où tout est possible. La maison devient espace à rêver, le temps est suspendu : le tour de magie peut commencer, cadencé par la musique et effets sonores.

 

 

 

 







Les contes d'Hoffmann

Compagnie l'Envolée Lyrique
Création à l'Espace Carpeaux : 2014
Représentation le 4 mars 2014 à l'Espace Carpeaux

Le rideau se lève sur la muse de la poésie qui souhaite délivrer Hoffmann, un de ses plus fervent producteurs, de ses tourments amoureux, pour le ramener vers la créativité artistique.
Un peu plus bas sur la terre, pendant l'entracte d'une représentation de Don Giovanni où la célèbre cantatrice « Stella » interprète le rôle de Donna Anna. Hoffmann, un poète épris de la diva rencontre son rival Lindorf au bar voisin du théâtre ; Celui-ci cherchant à l'empêcher d'aller voir Stella à la fin de la représentation lui offre à boire et l'incite avec l'assemblée à raconter ses amours passées : Trois femmes, Olympia une poupée d'émail, Antonia une jeune chanteuse affaiblie par la maladie et Giulietta courtisane fatale vont se partager le récit d'Hoffmann où Lindorf (tour à tour Coppélius, Docteur Miacle et Dapertutto) prend dans l'imaginaire d'Hoffmann la forme du malin. Abreuvé par Lindorf, Hoffmann s'écroule à la fin de son récit laissant le bras de la diva libre pour son rival pour le grand bonheur de sa muse qui récupère ainsi un créateur affligé et donc prolixe : « On est grand par l'amour, mais plus grand par les pleurs »
C'est au gré d'une narration parsemée d'apparitions, de lunettes transformant la réalité, de violon magique et de reflet volé, que se fait cette quête vers l'amour idéal dans un jeu du cocasse, du soudain et de l'étrange propre au romantisme allemand.
Moins ancrée dans le fantastique, Offenbach mêle parfois le récit à une musique qui n'a pas tout abandonné de ses effets comiques et de sa légèreté créant ainsi une atmosphère tragi-comique qui synthétise et magnifie son œuvre.

 

 




Hommage à Claude Nougaro

Compagnie Olivier Lacut
Création à l'Espace Carpeaux : septembre 2013
Représentation le 18 mars 2014 à l'Espace Carpeaux


J'aime la vie quand elle rime avec quelquechose... chantait Claude Nougaro avec sa voix chaude et généreuse... C'est avec cette chanson que se terminait le spectacle "La Construction de soi". Pour le 10ème anniversaire de la mort de Nougaro, Olivier Lacut a eu envie de faire réentendre sa tendre et féroce poésie. Trois ans après la création "Des copains d'abord", en hommage à Georges Brassens; Erikel, Ludo Cabosse et Olivier Lacut ont décidé de rendre hommage au grand Claude, en vous faisant voyager avec ses mots, ses sons, musiques et paroles...




Les Spectacles répétés à l'Espace Carpeaux
:

Maxime Le Forestier

Représentation le 19 septembre 2013


Son dernier album s'intitule donc Le cadeau et renferme dix chansons arrangées par Patrice Renson, déjà aux manettes sur la majorité des titres de Restons amants. Des retrouvailles heureuses de même avec des compositeurs comme Julien Clerc, Le p'tit air, Manu Galvin, Le cadeau et un nouveau : le percussionniste virtuose Sebastian Quezada Le papillon. Côté textes, ce disque est aussi une occasion de renouer sur le papier avec de vieilles connaissances comme Pierre Grosz, L'averse, Claude Lemesle, La folie, dont les choeurs sont interprétés par Camille, et Jacques Weber, Impasse des oiseaux.

L'artiste ne serait pas un cadeau, c'est lui-même qui le chante. Là aussi, faut voir. Quoi qu'il en soit, son disque, un grand cru, est un beau présent. Pour Maxime Le Forestier, le temps du quinzième album est venu. Le cadeau renferme dix chansons qui pourraient être ses dernières... ou pas.